lundi 6 août 2018

Frère et soeur




Charlie : C'est ma petite soeur rien qu'à moi !

Félicia : Djadji ! *tend les bras*

C'est parti.

vendredi 3 août 2018

De retour à la maison






Nous sommes rentrés à la maison avec Félicia après deux semaines au Burkina Faso (il faisait à peine plus chaud qu'ici !). Nous attendons Charlie pour demain !

dimanche 1 juillet 2018

Let's not panic

Cerveau de Marianne dès 6h50 ouverture de la conscience Bonjour : on part bientôt mais on peut pas prendre les billets parce qu'on connaît pas le délai pour faire les papiers, auront-ils des passeports vierges, faut que je fasse des listes de trucs, il faut appeler l'avocate mais ce n'est pas facile de la joindre, faut que je pense aux papiers pour le collège au cadeaux d'anniv copain, au cadeau maîtresse, aller chez le dentiste passer à la pharmacie, chez le véto, la fuite au toit b*del, l'Afa dit une chose et l'orphelinat une autre, je peux pas réserver le logement ni papi et mamie ni la cat-sitter tant qu'on n'a pas les billets, faudrait vaporiser les pucerons, faut que j'appelle Air France, faut que j'aille à Leroy Merlin mais je peux pas prendre les billets parce qu'on sait pas HAAAA....

Xavier : Et si on allait chez Ikéa ?

Marianne : OUAIS !

Et après je ferai de la méditation.

#ohunediversion #nouvellecommode #çavabiensepasser
 
Nos haricots verts ont des pucerons.
 
 
 
 
 

vendredi 29 juin 2018

Des antennes !

Courant décembre, c'est devenu officiel et nous avons pu entrer en contact avec l'orphelinat. La présidente promet de nous envoyer des photos. Les jours passent. Oh zut, elle a dû partir en vacances en nous oubliant...

Le 25 décembre : oh, des photos ! En fait elle voulait nous réserver un beau cadeau pour ce jour spécial... Merci Mme B.

Notre réaction en découvrant les photos :

Marianne : Oh, elle a comme des antennes ! C'est une petite fée !
Xavier : Hihi !


mardi 19 juin 2018

C'était un mercredi

C'était un mercredi d'automne. Pépé et Mémé venaient d'arriver chez nous pour les vacances. Le téléphone a sonné, j'ai reconnu le numéro de l'AFA. J'ai décroché, le cœur déjà battant, et Mme M. m'a dit," je viens vous annoncer une bonne nouvelle". Je lui ai quasiment coupé la parole : "attendez, je vais chercher Xavier !" Et j'ai débarqué dans le salon, "mon chéri, tu peux venir s'il te plaît ? C'est Mme M...." A mon regard mi-exalté mi-affolé, il a compris tout de suite lui aussi. J'ai posé le téléphone sur le lit, mis le haut parleur. "Ça y est Mme M., nous vous écoutons tous les deux".

"Le Burkina Faso propose de vous confier une petite fille, elle s'appelle T., elle est née en 2016... je vous envoie son dossier et j'attends votre réponse dans la semaine..." Je souris bêtement, Xavier a les yeux rouges. Je ne note pas "fille" cette fois (LOL), mais son nom, sa date de naissance. Nous n'aurons pas de photo avant un bon moment, mais curieusement ça ne nous fait rien.


De retour au salon, on explique tout. Puis on recommence parce qu'on s'aperçoit que Charlie n'a rien compris tellement on balbutie à coups de "c'est pas sûr" "faut attendre que ça soit officiel" "ça va encore être long" et "faut pas trop s'emballer".

C'est aussi bon la deuxième fois.

lundi 28 mai 2018